Nos tutelles

Centre National de la Recherche Scientifique

Rechercher



Accueil > Actualités > A noter

Séminaire de Emmanuel Blaise au LOG

par Valérie PLOUVIN - publié le , mis à jour le

Séminaire de Emmanuel Blaise, nouvellement recruté MCU ULCO au LOG intitulé :
Etude des dynamiques morphologiques littorales : des côtes sédimentaires de Bretagne aux côtes rocheuses de Charente Maritime

Date :
mercredi 7 octobre 2020 à 10h

Lieu : salle Frontier LOG SMW Wimereux et salle 128 SN5

Résumé :
Mes travaux de recherche s’inscrivent dans le contexte actuel d’accroissement de la vulnérabilité des sociétés humaines face aux risques littoraux (aléas érosion et submersion marine), en lien avec les changements environnementaux globaux (élévation du niveau moyen relatif des océans et augmentation de la fréquence et de la virulence des tempêtes) et à la concentration de la population sur le littoral. J’étudie les fonctionnements morphosédimentaires et hydrodynamiques des systèmes littoraux à différentes échelles spatiotemporelles, dans une perspective plus générale de gestion côtière.
Concrètement, mon travail s’articule autour de différentes études visant, la quantification de la cinématique du trait de côte actuelle et passée des littoraux ; la mesure des changements morphosédimentaires des côtes d’accumulations (érosion/progradation) ; la quantification du recul des côtes rocheuses dites « à falaises », ainsi que l’analyse du rôle joué par les agents de forçages météomarins responsables des dynamiques observées.
Je base mon travail sur une méthodologie combinant l’utilisation de données obtenues par photo-interprétation via l’utilisation de logiciels SIG, des mesures topographiques réalisées sur le terrain à l’aide DGPS, lors de survols drone ou par l’intermédiaire d’un laser scanner TLS, des mesures in situ des conditions hydrodynamiques (hauteurs houles…) et l’analyse de données météorologiques et hydrodynamiques modélisées ou mesurées sur les sites ateliers.
Au cours de mes travaux de thèse débutés en 2012, j’ai étudié la dynamique des côtes d’accumulation (sables et galets) de la Bretagne à différentes échelles spatio-temporelles. Suite à cette thèse, et recruté comme A.T.E.R à l’Université de La Rochelle, mes travaux de recherche se sont d’avantage tournés vers l’étude des dynamiques des côtes rocheuses calcaires, dites "à falaises", caractéristiques du littoral de la Charente Maritime et pourtant très peu étudiées.